Les types de culture et les principaux labels

Comme vous l’aurez sans doute constaté, de nombreuses approches coexistent dans la production du raisin et sa vinification. On distingue généralement la viticulture conventionnelle, la viticulture raisonnée, la viticulture biologique et la viticulture biodynamique. Viennent ensuite les différents labels dont les plus connus sont haute valeur environnementale, terra vitis, label bio européen, AB, demeter ou Byodivin. Pour vous aider, voici un petit résumé (avec quelques simplifications) pour essayer de comprendre les grands lignes.

La viticulture conventionnelle est de loin la plus répandue. C’est tout simplement celle qui ne se revendique pas d’une des 3 approches ci-dessous. On travaille dans le cadre légal, en s’imposant les contraintes que l’on juge pertinentes ou réalistes, selon le passé du vignoble, la situation géographique, le climat et les moyens dont on dispose. On trouve ici une multitude d’approches distinctes en fonction de la réalité de chaque exploitation et c’est seulement en se renseignant sur la vision du personnes à la barre que l’on saura à quel vin on a affaire.

Terra Vitis
HVE

La culture raisonnée vise à limiter l’utilisation de produits phytosanitaires à ce qui est nécessaire. Plutôt que de traiter la vigne de façon systématique et régulière, on tient compte de l’état sanitaire du vignoble pour déterminer si un traitement est nécessaire. Cette approche diminue sensiblement la quantité de produits phytosanitaires utilisée.

Eurofeuille
AB

La culture biologique vise à préserver les écosystèmes et la fertilité des sols tout en travaillant à augmenter la biodiversité. En bio, le recours à la chimie de synthèse pour le traitement de la vigne est exclu. On utilise ici des solutions à base de cuivre, de soufre ou d’insecticides d’origine végétal.

Biodyvin
Demeter

La culture biodynamique va plus loin que la culture biologique. Elle prend en compte les forces terrestres et célestes. On intervient le moins possible sur les vignes et on suit le rythme naturel des saisons et des cycles lunaires pour travailler la vigne. Les sols et les défenses naturelles de la plante sont renforcés par des préparations issues de matières végétales, animales et minérales qui sont appliquées à des moments précis en fonction du cycle de la vigne et en rapport avec le calendrier lunaire et planétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *