Carafer le vin? Décanter le vin? Servir le vin dans des seaux?

La question revient régulièrement, sous des formes diverses, et les premières réponses proposées par une recherche Google ne sont pas forcément éclairantes. A mon tour donc, de tenter de clarifier la différence entre carafer le vin et décanter le vin.

Carafer le vin

Carafer le vin consiste à verser le vin de la bouteille dans une carafe dans le but de l’aérer. On recherche ici un contact généreux entre le vin et l’oxygène afin d’adoucir les tanins, d’arrondir le vin et de l’aider à dévoiler ses arômes. Cette pratique est destinée à mettre des vins jeunes en valeur afin d’en tirer un maximum de plaisir. Cela se fait régulièrement pour les vins rouges mais peut également être bénéfique pour certains vins blancs.

La carafe à aérer est large et offre une grande surface de contact entre le vin et l’oxygène. Le bouchon n’est pas nécessaire.

En général, carafer un vin jeune, un peu fermé, aux tanins un rien anguleux est une bonne idée qui augmentera le plaisir de la dégustation. A défaut de passage en carafe, on peut également servir le vin dans des grands verres afin de favoriser son aération. Mais avant de carafer, on conseille de goûter le vin et d’évaluer si c’est nécessaire.

Décanter le vin

Décanter le vin consiste à transvaser très délicatement le vin de la bouteille dans une carafe à décanter. Cette fois, l’objectif n’est pas de favoriser le contact du vin avec l’oxygène mais bien de séparer le liquide des résidus solides déposés dans la bouteille. Cette manœuvre délicate est destinée aux vins d’un certain âge dont les lies se déposent dans le fond de la bouteille.

Idéalement, la bouteille de vin à décanter était entreposée en position horizontale dans la cave ou l’armoire à vin. Généralement, étiquette vers le haut, comme ça on sait que la matière solide s’est déposée sur la parois opposée. On ouvre alors délicatement la bouteille et on verse le vin tout doucement dans la carafe à décanter en veillant à laisser les résidus dans la bouteille, idéalement au niveau de l’épaule. Les pros iront jusqu’à placer une bougie allumée sous le goulot de la bouteille afin de mieux voir le moment où les impuretés sont sur le point d’être versées dans la carafe. C’est le moment d’arrêter l’opération. Pour faciliter la tâche, on peut commencer par mettre la bouteille en position verticale pendant une heure ou deux avant de décanter. Les résidus auront alors glissé sur la paroi vers le fond de la bouteille, ce qui diminuera encore le risque de les transvaser dans la carafe à décanter.

La carafe à décanter ou le décanteur est étroit et offre peu de contact entre le vin et l’oxygène. Idéalement, un bouchon limite les échanges.

Décanter un vieux vin est une opération délicate qui n’est pas toujours recommandée. En effet, le contact avec l’oxygène durant l’opération peut flinguer le vin en dissipant ses arômes fins et délicat. Placer la bouteille en position verticale pendant une heure et servir directement à partir de la bouteille avec une grande délicatesse s’avère souvent être la meilleure solution pour profiter au mieux de breuvages anciens. On évitera également de servir le précieux nectar dans les seaux très à la mode. Le contact violent avec l’oxygène dénaturant et dissipant les arômes les plus subtils. En gros, on évite le show inutile qui risque de détériorer le vin 😉

Menu de fête du Transvaal et vins des voisins

Cette année, nous devrons envisager les fêtes de fin d’année différemment. Pas de soirées au restaurant, pas de grandes tablées, pas de danses endiablées jusqu’au bout de la nuit, mais rien n’empêche de se faire plaisir avec quelques plats classiques accompagnés de vins bien choisis. Et si on ne souhaite pas cuisiner, de nombreux restaurants et traiteurs seront ravis de nous mitonner quelques délicatesses à emporter. Et tout cela, peut se faire en privilégiant les commerces locaux et nos artisans favoris, par exemple Le Transvaal Comptoir. Et pour accompagner les plats de Raphaël De Sadeleer, nous vous suggérons quelques uns de nos flacons favoris.

La solution pratique des plats du transvaal et des vins des voisins vous tente? Laissez vous aller, il suffit de commander via ce formulaire et pour pourrez retirer vos plats ET vos vins au transvaal le jour venu. Pratique, non ?

Pour un apéro festif

  • Terrine de foie gras de canard | 12 euros / 100 gr
  • Huitres fines de clair | 12 euros / 6 huitres non ouvertes
  • Gravlax de saumon d’Ecosse, prétranché | 10 euros / 100 gr
  • Jambon Bellota | 22 euros / 100 gr
  • Planche mixte Bellota | 15 euros / planche  
  • Velouté de châtaignes et champignons, huile tartufata, croutons et parmesan | 10 euros / litre 

Entrées dressées

  • Terrine de foie gras, chutney cru mangues, pain d’épices | 12 euros / portion
  • Carpaccio de Saint Jacques, œufs de harengs Avruga, mousse de choux fleurs, huile d’agrumes | 12 euros / portion

Plats dressés

  • Suprême de pintade fermière farcie aux morilles, garniture de noël, sauce morilles | 24 euros
  • Demi Homard “Belle vue”, salade croquante aux herbes fraiches, mayonnaise traditionnelle | 30 euros
  • Nage de homard (demi) aux petits légumes façon Waterzooi bisqué | 32 euros

Les dessert de la boulangerie Gâteau à Etterbeek

  • Le Paris-brest | 6 euros / portion individuelle
  • Le mont blanc aux poires confites (châtaignes, meringues et chantilly vanille) | 6 euros / portion individuelle

Les vins et champagnes

A l’occasion des fêtes, nous vous proposons nos vins à la bouteille pour accompagner vos plats du transvaal. Il y a un petit euro de différence par rapport à nos caisses de 6 bouteilles, mais ça vous permet de commander la quantité exacte souhaitée.

  • Champagne Laurent Godard Cuvée Mannaz Brut | 24,90 euros / bouteille
    Parfait pour l’apéro, les huitres, le saumon et le velouté de châtaignes et champignons, mais également pour les Saint-Jacques, le homard et les 12 coups de minuit.
  • Domaine de la Madone Bourgogne Blanc 2019 | 10,90 euros / bouteille
    A l’apéro, très bien avec la terrine de foie gras au chutney de mangue, à l’aise avec la volaille et le homard. Le blanc élégant, gras et respectueux des plats qu’il escorte.
  • Domaine Raymond Usseglio Les Clos Blanc 2019 | 11,90 euros / bouteille
    Tout en finesse, idéal pour accompagner le Carpaccio de Saint Jacques ou le homard.
  • Domaine de la Madone Beaujolais-Villages Rouge 2018 Bio | 12,90 euros / bouteille
    Vous êtes plutôt rouge à l’apéro, avec quelques charcuteries bien choisies, n’hésitez pas une seconde. Un fruit croquant pour commencer la soirée dans la joie !
  • Domaine Bressy Masson Rasteau Rouge 2018 | 15,90 euros / bouteille
    Une bombe fruitée aux tanins soyeux, parfait avec la volaille.
  • Domaine Raymond Usseglio La Création Rouge 2018 | 21,90 euros / bouteille
    Un pur délice à s’offrir pour des moments d’anthologie ! Apéro de luxe ou volaille.
  • Domaine de l’Hortus Grande Cuvée Rouge 2018 Magnum | 46,90 euros / magnum
    Le magnum est le contenant idéal pour un repas en tête-à-tête quand l’un des deux ne boit pas, disait Churchill …

Comment commander ? En remplissant le formulaire prévu par l’équipe du transvaal.

Je vous souhaite à tous d’excellents moments en cette fin d’année !

Golden Ticket

Nous lançons l’opération « Golden Ticket » sur toutes les commandes passées jusqu’au 31 d’octobre. En pratique, toutes les 10 caisses vendues, nous glissons un Golden Ticket dans votre colis. Il contient un code promo qui vous donne droit à une bouteille de Balthus 2011 du Château de Reignac d’une valeur de 60 euros lors de votre première commande suivante. Pas mal, hein ?

Donc, en pratique :

1 – Je passe une commande avant le 31 octobre à minuit au plus tard,

2 – Je croise les doigts en attendant ma livraison,

3 – Je reçois ma livraison, et si elle contient un Golden Ticket, le promo code associé me donnera droit à une bouteille de Balthus 2011 offerte avec ma commande suivante.

Pour découvrir les vins du moment, c’est par ici 😉

Les vins des voisins au comptoir Le Transvaal à Auderghem

Le Transvaal Comptoir à Auderghem rouvrent ses portes en version 2.0 ce jour. Et c’est une très bonne nouvelle pour tout le voisinage car les petits plats de Raphael De Sadeleer nous manquaient trop !

Cette réouverture est également l’occasion d’annoncer notre partenariat. D’une part, 6 vins de la sélection des vins des voisins sont en vente à la bouteille, à emporter ou à consommer sur place moyennant un droit de bouchon de 10 euros. D’autre part, vous pourrez y enlever vos commandes de vins passées sur notre site www.levindesvoisin.be. Une alternative gratuite aux livraisons, qui vous donnera l’occasion d’attraper quelques produits gourmands pour accompagner vos précieux flacons 😉

Et dès que les conditions le permettront, nous organiserons des soirées « Le bar des voisins » durant lesquelles vous pourrez goûter (et acheter) nos vins dans l’ambiance conviviale du Transvaal Comptoir.